Archive pour le 7 juin, 2012

Des belles paroles et chansons de mon ami Sébastien Loné …

Image de prévisualisation YouTube
Ballades au Vieux port

sur les ruines d’un temps révolu elle survit
Et sourit, en regardant ce printemps qui dure
Elle voit un tyran fou allongé sur un lit
Qui laisse place à de nouvelles peurs…futures…
A venir…
Danger…
Avenir…

refrain

Suspendus au devenir de son pays
Ses rêves, ses joies et ses amours
qui sont si loin,si loin, devant… elle
s’isole face à la toile de son écran …
Et regarde l’histoire qui s’écrit
Sans pouvoir crier, crier… sa douleur…
Et elle se promène au vieux port,
Sur la plage, regardant la mer… elle
Qui va et qui vient
Si loin…si loin…
Libre

Elle qui aime son Dieu mais n’a rien à cacher
Ne se voile pas la face devant le mépris
De la modération sournoise…Des saints…si nus
Devant l’hypocrite morale…d’autres livres…
Avenir
Danger

Suspendus au devenir de son pays
Ses rêves, ses joies et ses amours
qui sont si loin,si loin, devant… elle
s’isole face à la toile de son écran …
Et regarde l’histoire qui s’écrit
Sans pouvoir crier, crier… sa douleur…
Et elle se promène au vieux port,
Sur la plage, regardant la mer… elle
Qui va et qui vient
Si loin…si loin…
Libre

Et ses yeux noirs devant la mer
Propulsent son avenir
Sur les rivages d’un pays devenu
Bienveillant
Pour elle
Libre

Et ses yeux noirs devant la mer
Propulsent son avenir
Sur les rivages d’un pays devenu
Bienveillant
Pour elle
Libre
♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪

Image de prévisualisation YouTube
Trinité endiablée

Si le temps qui danse
Nous laisse encore un peu de temps
Pour vivre ensemble
Je t’accorderai cette danse
D’avant…
Eternel
Mon amour

Et si l’ombre qui plane, aussi sombre-Damoclès-

Se faufile dans l’arène, et que ça me blesse

C’est le jeu de la vie, amorale sans amour

sans haine, sans répit.C’est l’ombre de la vie

Je ne resterai pas à la regarder faire

Moi je veux rester là J’ai encore à faire

refrain:

Si le temps qui danse
Nous laisse encore un peu de temps
Pour vivre ensemble
Je t’accorderai cette danse
D’avant…
Eternel
Mon amour

Toi qui est ma lumière, je te prie plus que Dieu

Car je me sens si fière que tu m’aies choisi, Dieu

Que tu es belle, ma chère, Non je n’ai pas fini

De faire le tour… de toi, oui le temps doit danser

Encore pour nous… ruser, l’orchestre doit jouer

Encore Quelques mesures, encore quelques années

Une vie de travail..mérite repos

Mais l’éternel peut bien encore attendre un peu

Trinité endiablée! Je veux perdre mon souffle

En la faisant danser. susurre de la valse

Encore une dernière…fois

Encore une dernière …fois

Encore une dernière…fois

Ca fait trois fois…

La Foi…

21/02/12
Sébastien Loné

♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪

http://soundcloud.com/sebastien-lone/toi-fille-dorion-travail-du

Cliquer sur ce lien ou bien faite du copier-coller pour aller découvrir encore d’autres chansons
Comme « FILLE D’ORION » Celle ci a ne pas rater vraiment …
Voici les paroles:
Toi fille d’Orion

Surtout ne me dit rien
Reste avec moi, sur ce chemin.
Tes mains qui me caressent
Me laissent sans voix.

Déesse sous mes doigts,
Dieu sous tes dix doigts,
Tes dessous j’entrevois…
Seigneur…

Chic, très chics…je passe, je check?
Ne nous emballons pas…
Ces doigts qui glissent
Sont maintenant si loin…
De moi, de toi, de nous

Ton corps si magnifique
et ton visage elfique
m’ont encore fait rêver…
Tout éveillé…

C’est sûr… mes visions de nos heures, perdues
A tenter de conserver ce qui fut,
Nos premiers frissons, ah…nos corps tendus
Cette tentation assouvie du plaisir
Nos peurs et nos larmes enfin consolées
Nos envies et nos rêves décuplés
Par cet amour sans condition
sont toujours présentes
Malgré le temps
Qui passe

Refrain

Surtout ne me dit rien
Reste avec moi, sur ce chemin.
Tes mains qui me caressent
Me laissent sans voix.

Déesse sous mes doigts,
Dieu sous tes dix doigts,
Tes dessous j’entrevois…
Seigneur…

Chic, très chics…je passe, je check?
Ne nous emballons pas…
Ces doigts qui glissent
Sont maintenant si loin…
De moi, de toi, de nous

Ton corps si magnifique
et ton visage elfique
m’ont encore fait rêver…
Tout éveillé…

C’est sur cet air, cette ritournelle,
Aria de mes années les plus belles,
Toi dont le ventre fut marqué du sceau
Des trois rois, ceinture de mes désirs,
Dénommé Mages, songes de mes nuits
Et de mes journées, si longues sans toi,
Que je te laisse à d’autres que moi

Toi fille d’Orion,
Dans tes chaines d’Andromède
Mon coeur
A jamais
Prisonnier

♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪

Image de prévisualisation YouTube
Arrakis

J’ai troqué le bonheur contre le vent
Pour voyager librement
Mes mains tenant le cap du voyage
Mon coeur vers le large
Présent, cadeau de vie de ces instants
Bercé par le firmament
Des milliers d’âmes guident mon chemin
Lumières passées, demains

Le présent

refrain-

Sûr de moi même sous la lune et les étoiles
Le vent qui souffle efface toutes mes traces
Du sable coule épices du temps qui passe
Dès dunes bleues nuits s’élève l’aurore

J’ai quitté mes heures contre marrées
Destructrices…envolées
Ah! l’avant.. turbines, arbre sans fin
Qui m’avaient pris en son sein
M’élevant au rang des responsables
Tyran de mes semblables
Mains tremblantes dans la boue, face au temps
Vie en chantier! L’Avent

A présent

refrain-

Sûr de moi même sous la lune et les étoiles
Le vent qui souffle efface toutes mes traces
Du sable coule épices du temps qui passe
Dès dunes bleues nuits s’élève l’aurore

J’ai pleuré mon amour, échoué, las
Il a fait sonner le glas
Instants tannés le coeur coagulé
Cicatrices d’un temps passé
Pour ne pas oublier et vivre mieux
Brides, guident d’autres lieux
Contre le vent le passé s’efface
Et laisse place au présent

Le présent

refrain-

Sûr de moi même sous la lune et les étoiles
Le vent qui souffle efface toutes mes traces
Du sable coule épices du temps qui passe
Dès dunes bleues nuits s’élève l’aurore

Sébastien Loné

♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪

Image de prévisualisation YouTube

Les illusionnistes
Des temps modernes

Des mots fragiles
Des mots d’amour
Démons de ce monde fou

Des mots d’amours
Abandonnés là,
Egorgés sur l ‘hôtel

Le NEW DEAL de nos
Nouveaux dieux, des hommes,
Tapis dans l’ombre

Ces Messieurs qui aiment à nous dire
Sacrifice,à l’abri
De leurs citadelles

Tien donc cela me rappel
Quelque chose…
L’histoire…éternelle

A laquelle on aurait
juste échangé
quelques mots

Des mots perdus
Des mots changés
démodés,voleurs de pensées

Des mots traqués
Les nouveaux prêcheurs
Pourvoyeurs de misère

Le ministère
Pour la justice..
Des vices cachés

dealers d’idées, illusionnistes
Des temps modernes
Sculptent nos pensées

Tien donc cela me rappel
Quelque chose…
L’histoire…éternelle

A laquelle on aurait
juste échangé
quelques mots …

refrain

Et je sens monter
En moi ce noir désir
De tout foutre en l’air
Pour enfin respirer
Et de vous cracher
A la gueule…
Je sais ça n’est pas très poli…
Mais bon…
Cela reste assurément
Bien moins violent
Et plus mesuré
Que le dicta
De vos idées assassines
Qui me donne la nausée

Moi je vous déclare forfait
Has-been et terroriste.
Et j’invite tout le monde
A rejoindre mes mots
Pour que demain
Enfin,nos maux
Soient entendus…
Et les rivières du mal
Une fois asséchées
Se remplissent de renouveau

Des mots pratiques
Des mots tactiques
Agents de ce monde fou!

Rationalisent
Rentabilisent et
Optimisent toutes nos vies

Pouvoir d’achat
Contre liberté de pouvoir
Choisir et d’aimer

Et nous absorbés
Tournons autour de nos chaines
Prêt à nous dévorer

Tien donc cela me rappel
Quelque chose…
L’histoire …éternelle

A laquelle on aurait
Juste échangé
Quelques mots

Ca pionce! sapiens!
Sapiens crétin,ça craint
L’homo erectus

S’en est taillé
Se tenir droit,n’est plus
Vraiment d’actualité

Plus vraiment…

L’argent gangrène…
Vérole nos êtres…
Et nous habitue
A la vile servitude

Et je sens monter
En moi ce noir désir
De tout foutre en l’air
Pour enfin respirer
Et de vous cracher
A la gueule…
Je sais ça n’est pas très poli…
mais bon…
cela reste assurément
Bien moins violent
Et plus mesuré
Que le dicta
De vos idées assassines
Qui me donnent la nausée

Moi je vous déclare forfait
Has-been et terroriste.
Et j’invite tout le monde
A rejoindre mes mots
Pour que demain
Enfin, nos maux
Soient entendus…
Et les rivières du mal
Une fois asséchées
Se remplissent de renouveau
♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♫♪♫♪
Des images (I’une de mes préférée)
Image de prévisualisation YouTube
Des images…
Oh! il y a la guerre qui fait rage
Mais Jean-Pierre Pernaut
Rassure nos ménages
En lanssant son dernier
Reportage de proximité

Des images
Pour qu’on …reste sage
Une tranche de pub
Faut être à la page
Très pratique, un vrai gage…
Pour la paix…
Mes méninges!!!

refrain

Et nos rêves d’enfance
Oh! nos beaux idéaux
Que nous avions à l’adolescence
Un sillage…
Qui s’efface, doucement…
Oh! nos beaux idéaux!
On les traque, on les casse…
C’est plus prudent…
Répugnant

Des images
Pourqu’on
Vend notre âme à Mr crédit
Quel courage…
On hypothèque nos idées
En gage de bonne foi
Car on se dit qu’on
A plus vraiment le choix
Un avoir…

refrain

Sur nos rêves d’enfance
Oh! nos beaux idéaux
Que nous avions à l’adolescence
Un sillage…
Qui s’efface, doucement…
Oh! nos beaux idéaux!
On les traque, on les casse…
C’est plus prudent…
Répugnant

Des images…oh! la guerre fait rage
Des images…pour Qu’on…reste sage!!!
Des images…et on vend notre âme…
Des images…et nos rêves…
Un sillage…
Un sillage…

Publié dans:Non classé |on 7 juin, 2012 |Pas de commentaires »

06 juin 1934…

Hier s’était la date d’anniversaire de mon papi, qui est parti y a 6 ans…
Une des personnes que j’aimais de toutes mes forces…
Je me rappelle …quand je le serrer dans mes bras… j’arrêtais de lui faire des bisous tendres et de lui dire que je l’aimais…
Il restera dans ma mémoire ,dans mon coeur a tout jamais…
Pleins de beaux souvenirs …! la en moi!
Je t’aime papitchoulou…
06 juin 1934... plus-belle-la-vie-300x213

J’ai choisi cette image a sa mémoire car s’était sa série préférée…

Publié dans:Non classé |on 7 juin, 2012 |Pas de commentaires »

Si j’étais un homme….

Coup de coeur pour cette chanson que j’ai déjà partager…
je vais vous faire profiter des paroles traduites en français…
J’ai fait ce que j’ai pu avec la traduction , c’est pas évident…!
Les paroles m’ont touché…elles sont super significatives..
J’espère que vous allez aimer…
Bonne écoute a tous….

Image de prévisualisation YouTube

« Toutes les filles sont belles et ont de la chance et ont des long cheveux et vont a la mer
Elles se sont faites belles et parties à la soirée, et moi qd vient mon tour non non…
Et moi du matin au soir je travaille…,et tout le monde me néglige et s’en porte sur moi…
Je déteste laver la vaisselle , laver le linge , repasser … je prépare à manger …
refrain
Aaaaaaaaaah si j’etais un homme
Aaaaaaaaaaaah ils ne m’auraient jamais fait ça…(traiter ainsi)

….
Et mon frère (un homme) qui a peur pour moi, garde un œil sur moi, mais qu’est ce qu’il le dérange…
Un jour je vais l’attacher et le jeter dans un puit ,tant qu’il a peur de l’obscurité ….
Aaaaaaaaaah si j’etais un homme
Aaaaaaaaaaaah ils ne m’auraient jamais fait ça…(traiter ainsi)
Depuis que je suis petite, ils me disent, « t’es grande » ,ne joue pas dehors…n’oublie pas que t’es une femme.
Dehors les garçons jouent, et une fille ne peut que leurs attirer l’attention et ils feront ce qu’ils voudront ….

Aaaaaaaaaah si j’etais un homme
Aaaaaaaaaaaah ils ne m’auraient jamais fait ça…(traiter ainsi) ….
huuum huum huum »

Publié dans:Non classé |on 7 juin, 2012 |Pas de commentaires »

mes pensées |
kittygirly |
j'ai une algoneurodystrophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | binsle120
| Univers sans lisse
| Les ANIMAUX et leurs MESSAGES