C’est comme ça…

Le couple c’est ça : tu es amoureux, tu baises beaucoup. Ensuite l’amour qui te permettait de trancher l’existence comme avec une sagaie, son usage devient aussi laborieux que si tu avais soudain, au cœur de la jungle, pour seul outil un couteau à beurre dont le manche part en couilles.

Tu baises moins. Cependant tu es toujours amoureux, en tout cas c’est ce que tu te dis pour éviter de voir les choses en face. Et comme cette diversion ne durera pas cent sept ans, tu en trouves une autre. Tu fais des enfants. Et pour les enfants une maison avec un jardin et pour vous deux une belle chambre. Alors tu bosses beaucoup, vous bossez beaucoup pour maintenir ça à flots, l’amour se transforme, vous allez au cinéma, vous discutez.

Tu n’es plus amoureux. Mais y a les enfants, la maison, le chat, tu peux pas t’enfuir en courant, il y a la flemme surtout, la grande, la terrible flemme de retomber amoureux, de devoir tout recommencer. Tu préfères t’accrocher, tu préfères creuser ton tunnel comme un sarcopte et rester là jusqu’à la mort. La baise oui t’aurais rien contre, le frisson d’un regard quand il plonge dans le tien, mais tout le reste, tout le reste. Le cinéma, les discussions, l’espèce d’Univers commun à bâtir, c’est au-dessus de tes forces de recommencer tout ça. Alors tu ne t’enfuis pas et tu t’emmerdes, l’autre s’emmerde aussi, s’emmerdent pareil les enfants et c’est heureux parce que des enfants qui ne s’emmerdent pas ne grandissent jamais et n’auront pas envie d’aller voir ailleurs si on se marre mieux.

Oui. Tu t’emmerdes, vous vous emmerdez, c’est comme ça.

Il y a d’autres façon de vivre l’amour mais bien souvent elles rendent dingue.

Source: NO-NAAAME !!!

Publié dans : Non classé |le 28 juillet, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

mes pensées |
kittygirly |
j'ai une algoneurodystrophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | binsle120
| Univers sans lisse
| Les ANIMAUX et leurs MESSAGES